img028 6 095caReprendre le fil d’une histoire, interrompue après quelques semaines et la dissolution de l’association de Cap A Gauche. Aujourd’hui de nouveau les élus de Mieux Vivre à Portiragnes se donnent les moyens (limités) d’informer, de livrer leur opinion, d’expliquer leurs propositions aux Portiragnais. Tout ceci grâce au site http://mieux-vivre-a-portiragnes.net que de bonnes volontés ont créé à notre intention. Nous les en remercions.

Un site donc pour rendre compte de nos suggestions et de nos réflexions sur la politique municipale conduite par la majorité municipale et Mme Chaudoir.

Car comme vous avez pu le lire depuis 2014 dans « la Lettre » nous ne sommes pas toujours sur la même longueur d’ondes. Nous l’avons fait entendre lors des conseils municipaux ces dernières années. Cela concerne la justice fiscale (nous y reviendrons), l’action pour la transition écologique, l’aménagement de Portiragnes, le cœur de ville, la démocratie locale.

Ce sont là quelques thèmes autour desquels (il y en a bien d’autres), nous avons, quand il le fallait, critiqué les choix de la majorité, fait des propositions, sans être franchement entendus, alors que ce que nous disions était pertinent et parfaitement audible.

 Bien entendu, le contenu de ce nouveau site est encore maigre mais il devrait vite se remplir de nombreuses contributions.

Ce qui nous importe n’est pas la polémique, le conflit pour le conflit, mais montrer qu’il existe souvent d’autres alternatives, d’autres possibles qui n’ont pas fait l’objet d’exploration ou insuffisamment. Et ce pour de nombreuses raisons et en particulier le refus de la majorité, depuis le début, d’écouter et de travailler avec les élus minoritaires et les Portiragnais. La majorité municipale et Mme Chaudoir ont fermé la porte au dialogue et à la participation citoyenne ; pas de commissions municipales, une seule commission extra-municipale, un seul comité de quartier, quasiment aucune réunion de préparation et de réflexion avec les Portiragnais sur leur vie, la vie de leur quartier.

Non, la majorité municipale a refusé depuis le début par peur de la confrontation des idées, souvent dissimulée derrière un autoritarisme, par une conception dépassée de la démocratie axée uniquement sur la représentation et non la participation, de dialoguer, d’échanger et de démocratiser son action.

Pour autant en conseil municipal, nous ne votons pas systématiquement contre tout ce qui nous est proposé. Il n’est qu’à lire les comptes-rendus du conseil municipal pour s’en apercevoir. Mais quand, il le faut, quand de notre avis, il y a matière à émettre une opinion différente, nous ne craignons pas de le faire, parce que c’est notre rôle d’élu de questionner des décisions, surtout quand celles-ci ont été prises, sans aucun débat en amont, en excluant d’office et systématiquement six conseillers municipaux, représentant 55,6 % des Portiragnais qui se sont exprimés.

Quand on prend une décision, celle-ci est toujours sous-tendue par une position, un parti-pris dans un contexte donné. Elle est en somme « politique ». Nous n’avons pas à être des bénis oui oui des choix de la majorité. Le conseil municipal n’est pas une chambre d’enregistrement, il devrait être le lieu du questionnement, de la réflexion et du débat sur les choix de notre avenir. Ce n’est pas une mince affaire. Toute décision mérite bien qu’on s’en préoccupe et qu’on ait un avis et des propositions à faire.

Un site donc, pour continuer de donner vie et place au jeu démocratique

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir