FR 1Nous venons d’apprendre par le journal Midi-Libre en date du 9 janvier 2020 que le Foyer Rural de Portiragnes quittait la fédération départementale du Mouvement Rural et s’appellerait dorénavant « Portiragnes Loisirs ». Une page s’est tournée mais pas n’importe laquelle. Ce changement n’est pas anodin contrairement à ce qu’il semble ou qu’on voudrait laisser penser. Il est déjà un indicateur d’un changement de perspectives du conseil d’administration qui le dirige aujourd’hui et dans le même temps d’un changement géographique et sociologique édifiant comme significatif. Ainsi plusieurs constats s’imposent :

  • Portiragnes n’est plus en zone rurale, mais est devenue une ville dortoir. L’agriculture et la viticulture sont « presque » devenues des activités économiques annexes.
  • Les agriculteurs ne sont plus depuis longtemps concernés par le foyer rural.
  • Nous sommes depuis longtemps entrés à Portiragnes dans l’ère des loisirs et de la consommation d’activités.
  • Les valeurs du Mouvement Rural et de la Fédération ne sont plus celles du conseil d’administration du Foyer Rural.

Constats qui ne nous étonnent pas plus que cela et nous comprenons fort bien que les adhérents aient pu vouloir se démarquer des objectifs du Mouvement Rural. Ceux-ci s’inscrivent dans le champ de l’économie Sociale et Solidaire et dans une réflexion sur l’aménagement du territoire, le développement local ainsi que sur les actions visant au maintien du lien social et de la coopération.

La Fédération des Foyers Ruraux née en 1946 avec le soutien et l’accompagnement du ministre de l'agriculture François Tanguy Prigent a été créée dans le cadre du CNR* par la volonté politique partagée par d’autres mouvements de porter un projet d’Education Populaire (avec majuscules s’il vous plaît). Si cette volonté existe encore dans certains Foyers Ruraux départementaux comme ailleurs ce n’est visiblement plus le cas à Portiragnes. Nous le comprenons bien d’ailleurs la réalité sociale de Portiragnes a bien changé : de village viticole où prédominait un salariat agricole, elle est passée à un village d’employés, de salariés, de commerçants et surtout de jeunes retraités qui n’ont plus guère à l’esprit la volonté d’une transformation du monde mais plutôt l’espérance d’une vie confortable où le divertissement et le loisir personnel sont devenus une fin en soi. Il est donc tout à fait logique sinon évident que le Foyer Rural de Portiragnes abandonne ces vieux oripeaux d’une volonté de transformation sociale pour enfiler les pantoufles confortables du loisir à tout va, félicité en cela  par  Mme Chaudoir si on en croit le Midi Libre.

Pour info :

Education Populaire : Le Mouvement Rural de l’Hérault s’inscrit dans la lignée des associations d’Education Populaire dont la définition pourrait être : une forme originale d’accès au savoir et à la culture visant à donner à chacun les moyens de mieux participer à la vie démocratique de la cité. L’éducation populaire est une valeur et une pratique.

 *CNR : Conseil National de la Résistance

Photo trafiquée à partir d'une photo du site Portiragnes Passion :

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir