Un pave dans la mareVoilà maintenant plus de 6 mois que la nouvelle mairie a été inaugurée…et toujours aucune information quant au devenir des anciens bâtiments « historiques » de la mairie. Ce silence qui dure nous inquiète surtout que des bruits courent qu’une partie du bâtiment pourrait être aménagée en logements…Mais ce ne sont que des bruits et nous attendrons d’en savoir plus pour donner notre point de vue, si jamais ils se confirmaient.

Par contre, lorsqu’on connaît les besoins des associations en salle de réunion auxquels la municipalité ne peut répondre, on se désole de constater que les locaux restent désespérément vides notamment l’ancienne salle du conseil. Il est dommage de ne pas en faire profiter les associations qui courent sans arrêt pour trouver des salles susceptibles de les accueillir.P1110609 2

Le tissu associatif portiragnais est riche, très riche. Il fait la fierté des élus par le rôle qu’il joue dans la vie culturelle, sportive et citoyenne de notre village. Ce serait donc un juste retour des choses de lui faciliter la vie quand c’est possible. Ouvrir les portes de l’ancienne mairie serait sûrement un geste apprécié et ne nous semble pas trop difficile puisqu’on ne voit pas de raisons techniques ni financières qui y feraient obstacle.

Si la priorité est de mettre à disposition des salles aux associations, les élus des listes minoritaires ne cracheraient pas sur leur installation (même temporaire) dans ces anciens locaux vu qu’ils ne bénéficient d’aucune salle dans la nouvelle mairie. Il est vrai que cela peut apparaître comme une demande saugrenue et on nous rétorquera certainement qu’il ne faut pas prendre ses désirs pour des réalités.

Pourtant, il existe beaucoup de communes où les élus de l’opposition disposent d’un bureau pour travailler et se réunir. Alors on se demande si c’est envisageable à Portiragnes et si ne on ne ferait pas une demande officielle par curiosité, comme on lance un pavé dans la mare ou comme on pose la première pierre d’autre chose…

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir